Géographiquement incorrect

Il n’est pas rare de devoir faire face à quelques quiproquos ou situations gênantes lorsqu’on a l’impression d’être insulté durant un voyage. On a beau se munir des meilleurs guides de voyage ou des plus perfectionnés dictionnaires pour la conversation, personne n’est à l’abri de quelques fous rires spontanés en entendant des expressions qui ressemblent étrangement aux gros mots qu’on interdit aux enfants.

Pour limiter les surprises, une carte interactive répertorie les noms de lieux vaguement déplacés. C’est ainsi qu’on trouve au Libéria une ville nommée « Pee » qui signifie « uriner » en anglais, ou encore une autre baptisée « Anus » dans les Philippines : http://maps.geotastic.org/rude/

Les tweets émis à travers le monde

Partager ses impressions et ses humeurs durant son voyage n’est plus un fait exceptionnel. L’usage des réseaux sociaux et du web 2.0 en voyage devient monnaie courante. Et en particulier de Twitter. Pourtant on ne tweete pas partout dans le monde ! Le site emotiglobe offre alors une visualisation en 3D de l’émission de tweets dans le monde. Ce globe donne alors une idée du nombre de Twittos à rencontrer, de la possibilité de trouver des bons plans via Twitter, ou tout simplement de savoir si l’équipement en téléphonie mobile vous permettra de tweeter !

Personnellement j’ai connu un autre service bien avant celui-là : twittervision, qui transmettait sur un globe les tweets en temps réel (j’ai ainsi suivi une finale de ligue des Champions) . Ce service appartenait aux fondateurs de twitter qui l’ont abandonné depuis, mais c’est lui qui m’a fait m’abonner à twitter en Mai 2007, car je voulais absolument apparaître sur ce globe !…

La météo avec une précision historique

Quand partir en voyage selon le climat est bien une des premières questions à se poser lorsqu’on choisit une nouvelle destination d’évasion. Mais si les sites officiels de station météo ne vous suffisent pas, vous pouvez utiliser weatherspark.com.

Ce site donne non seulement sur un tableau de bord très complet toutes les données météorologiques avec précision, mais il permet aussi de remonter dans le temps jusque dans les années 50.