Cela commence à devenir franchement pénible …

Google vient d’annoncer que les résultats de son réseau social Google+ seront affichés dans les résultats de recherches de son moteur; pour l’instant aux Etats-Unis et avec un compte Google ouvert, mais sans doute très prochainement en France.

Si on ajoute à cela : google images, Google shopping, google local, google news …  L’on voit que les SERP sont squattés par les services de la firme de Moutain View. “Googlism” était le terme qu’employait l’auteur de Neuromancien (Gibson) pour signifier que nous écrivions plus ou moins pour Google finalement (en 2012 c’est encore plus vrai).

Mais ensuite, si l’on y incorpore l’impressionnante action de “l’historique de recherche”, ce n’est pas moins de 50% des résultats de recherches qui sont personnalisés selon le blog d’Abondance.

je pense que “search plus your world” est de trop, surtout après l’hyperactivité de Google en 2011 (par exemple, Panda à étrangement mis en avant Google shopping dans les résultats tout en flinguant nombre de comparateurs concurrents) .

Google aurait raté le tournant “social” selon son ancien CEO et tente de se rattraper : on peut comprendre. Mais, en tant qu’usager quand j’ai besoin d’un moteur de recherches, je veux un moteur de recherches : je n’ai pas besoin de l’avis de mon réseau social sur tel ou telle information dans la page de résultats (pour cela j’ai pris l’habitude d’aller  sur mon facebook, Twitter, Quora, les forums, les blogs… Trop tard la place est prise).

Bien entendu j’ai conscience que beaucoup de résultats sur mon moteur de recherches étaient “faussés” par l’action des référenceurs et on peut penser que cette socialisation des SERP est un contre-feu intéressant vu le succès des réseaux sociaux en ligne.

Ou alors Google veut privilégier les “Digital Natives”, ces usagers de l’Internet plongés dans le mélange information/opinion , recherche d’information et réseau social depuis leur adolescence : mais nous, non-natifs du numérique mais ses utilisateurs professionnels, nous sommes là pour encore des décennies …

————–

Alors, peut-être serait-il temps d’envisager une solution à la disparition programmée du search classique chez Google. Et comme Bing, qui propose lui aussi les résultats associés de facebook, ne nous est pas utile non plus….

je le pense : c’est maintenant en fait qu’il faudrait que de grandes forces s’associent pour lancer un nouveau vrai moteur de recherches. Il ne serait pas bête celui qui en aurait l’idée. En tous les cas il va falloir étudier de près les tendances d’usages de moteurs de recherches alternatifs ces prochains mois…